Corps en jachère

Par 1 mai 2020mai 8th, 2020Paroles

Auteur compositeur : Marikala

À la saison lumineuse, qui crépite, fait du bruit sous les pieds
Douce, amère, harmonie tempétueuse…Ma saison préférée
J’appuie sur le bouton pause, que tout mon corps se repose
Passer l’hiver à l’abri des regards, de mes peurs et des guerres de pouvoir

J’mets mon corps en jachère
Y’a qu’à moi qu’ça doit plaire
Repos de la terre et d’la mère nourricière
Mon coeur est tout à l’envers

Couler les larmes, lâcher les armes, plus réelle, face à mon âme.
Poser mon armure dorée, oser la fragilité
Repos de la guerrière, le temps des moissons est passé
Un repos bien mérité, pour une terre maltraitée…

J’mets mon corps en jachère
Y’a qu’à moi qu’ça doit plaire
Repos de la terre et d’la mère nourricière
Mon coeur est tout à l’envers

Je mets mon courage, mon amour en bocal, pour la saison qui arrive
Au froid je prépare l’animal, pour un printemps sur une autre rive
Mes cellules et moi toutes entières, c’est toujours par amour qu’on opère…
Je suis faite pour aimer, mais là je suis fatiguée.

J’mets mon corps en jachèreY’a qu’à moi qu’ça doit plaire
Repos de la terre et d’la mère nourricière
Mon coeur est tout à l’envers

Prendre le temps de se retourner, et de regarder
Ma force, mon courage et ma fragilité
Digérer, se reposer… digérer, se reposer…